Assured Guaranty Ltd. annonce ses résultats pour le troisième trimestre 2012

  • Le bénéfice d’exploitation du troisième trimestre 20121 a été de 166 millions de dollars, soit 0,85 dollar par action
  • Le bénéfice net du troisième trimestre 2012 a été de 142 millions de dollars, soit 0,73 dollar par action
  • La nouvelle valeur nominale souscrite au troisième trimestre 2012 a été de 3,2 milliards de dollars

HAMILTON, Bermudes--()--Assured Guaranty Ltd. (NYSE : AGO) (« AGL » et avec ses filiales, « Assured Guaranty » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour la période de trois mois clôturée au 30 septembre 2012 (« troisième trimestre 2012 »). La Société a enregistré un bénéfice d’exploitation pour le troisième trimestre 2012 de 166 millions de dollars, soit 0,85 dollar par action diluée, pour atteindre un bénéfice d’exploitation en cumul annuel pour la période de neuf mois clôturée au 30 septembre 2012 (« neuf mois 2012 ») de 351 millions de dollars, soit 1,85 dollar par action diluée, comparé à un bénéfice d’exploitation de 38 millions de dollars, soit 0,21 dollar par action diluée pour la période de trois mois clôturée au 30 septembre 2011 (« troisième trimestre 2011 ») et de 429 millions de dollars, soit 2,30 dollars par action diluée pour la période de neuf mois clôturée au 30 septembre 2011 (« neuf mois 2011 »).

« Nos solides bénéfices et le développement modeste des pertes durant le troisième trimestre attestent de notre capacité à créer de la valeur pour nos actionnaires et souscripteurs, même pendant des périodes prolongées d’incertitude économique »

Le bénéfice net du troisième trimestre 2012 de 142 millions de dollars, soit 0,73 dollar par action diluée, comprend des pertes non économiques nettes de juste valeur de 28 millions de dollars. Le bénéfice net du troisième trimestre 2011 de 761 millions de dollars, soit 4,13 dollars par action diluée, comprend des gains non économiques nets de juste valeur de 751 millions de dollars. Le bénéfice net sur neuf mois 2012 de 36 millions de dollars, soit 0,19 dollar par action diluée, comprend des pertes non économiques nettes de juste valeur de 324 millions de dollars. Le bénéfice net sur neuf mois 2011 de 857 millions de dollars, soit 4,60 dollars par action diluée, comprend des gains non économiques nets de juste valeur de 444 millions de dollars.

L’augmentation du bénéfice d’exploitation par rapport au troisième trimestre 2011 est essentiellement due à des refinancements plus élevés et à des accélérations des primes nettes acquises, à des charges pour pertes moins élevées, qui étaient bien plus importantes au troisième trimestre 2011, principalement du fait d’évolutions des taux d’escompte, ainsi qu’à un taux d’imposition effectif plus bas.

« Nos solides bénéfices et le développement modeste des pertes durant le troisième trimestre attestent de notre capacité à créer de la valeur pour nos actionnaires et souscripteurs, même pendant des périodes prolongées d’incertitude économique », a confié le PDG, Dominic Frederico. « Notre capacité à ajouter de la valeur aux obligations municipales a été évidente tant sur le marché primaire que sur le marché secondaire. Sur le marché primaire, nous avons garanti 197 transactions vendues durant le trimestre. Sur le marché secondaire, nous avons assuré plus de valeur nominale que durant tout autre trimestre depuis 2008. »

1 Il s’agit là de mesures financières qui ne sont pas conformes aux principes comptables généralement reconnus aux États-Unis (« PCGR ») (« mesures financières non PCGR »). Veuillez consulter la section intitulée « Explication des mesures financières non PCGR » de ce communiqué de presse et le Tableau 1 pour un rapprochement du bénéfice net (perte) au bénéfice d’exploitation.

Tableau 1 : Rapprochement du bénéfice net (perte) au bénéfice d’exploitation(1)

(montants en millions, sauf pour les montants par action)

  Trimestre clôturé au 30 septembre
2012   2011
 
Bénéfice net (perte) $ 142 $ 761
Moins les ajustements après impôts :
Gains réalisés (pertes) sur les investissements 0 (13 )
Gains latents de dégradation non liée au crédit de la juste valeur (pertes) sur les dérivés de crédit (37 ) 800
Gains (pertes) de juste valeur sur valeurs engagées (2 ) 2
Gains (pertes) de change sur la réévaluation des primes recevables et des provisions pour perte et pour frais d’ajustements de pertes 4 (15 )
Effet de la consolidation des entités à détenteurs de droits variables de garantie financière (« EDDV GF ») 11   (51 )
Bénéfice d’exploitation $ 166   $ 38  
 
Bénéfice net (perte) par action diluée2 $ 0,73 $ 4,13
Bénéfice d’exploitation par action diluée2 $ 0,85 $ 0,21
 
Nombre d’actions diluées en circulation-PCGR 194,7 184,0
Nombre d’actions diluées en circulation-d’exploitation 194,7 184,0
 

__________________

1. La Société a adopté et appliqué de manière rétrospective de nouvelles directives qui ont modifié les types et le montant des coûts susceptibles d’être reportés. Ceci n’a eu qu’un effet mineur sur le bénéfice net, le bénéfice d’exploitation et le bénéfice par action au troisième trimestre 2011.

2. Le bénéfice (perte) par action diluée est calculé en divisant le bénéfice (perte) par les actions diluées en circulation, ce qui exclut les effets de titres qui seraient antidilutifs.

Production de la nouvelle entreprise

 

Tableau 2 : Valeur actuelle de la production de la nouvelle entreprise (« VAP »)(1) et primes brutes souscrites

(montants en millions)

 
Trimestre clôturé au 30 septembre
2012 2011
 
Finances publiques - États-Unis - Directes $ 30 $ 40
Financement structuré - États-Unis 5   11
VAP totale $ 35   $ 51
 
Finances publiques - États-Unis - Directes $ 3 007 $ 4 342
Financement structuré - États-Unis 182   266
Primes brutes souscrites $ 3 189   $ 4 608

__________________

1. La VAP est une mesure financière non PCGR. Voir la section intitulée « Explication des mesures financières non PCGR » de ce communiqué de presse.

Malgré le taux d’intérêt et un environnement de marché difficiles, la Société a maintenu des notations de crédit moyennes des nouvelles affaires dans la catégorie A. La fixation des prix varie en raison de l’hétérogénéité des activités ; cependant, les taux des primes au troisième trimestre 2012 ont été cohérents par secteur avec les taux du troisième trimestre 2011.

Points phares du bénéfice d’exploitation au troisième trimestre 2012

Le Tableau 3 met en évidence les composants du bénéfice d’exploitation d’Assured Guaranty et fournit les rapprochements des états financiers PCGR déclarés au bénéfice d’exploitation non PCGR.

Tableau 3 : Rapprochement des résultats PCGR
aux résultats non PCGR

(montants en millions, sauf pour les montants par action)

 
  Trimestre clôturé au 30 septembre 2012   Trimestre clôturé au 30 septembre 2011

États financiers

PCGR

tels que déclarés

 

Moins : Ajustements

des bénéfices

d’exploitation

 

Bénéfices

d’exploitation

non PCGR

États financiers

PCGR

tels que déclarés

 

Moins : Ajustements

au bénéfice

d’exploitation

 

Bénéfice

d’exploitation

non PCGR

Produits :
Primes nettes acquises $ 222 $ (17 ) $ 239 $ 211 $ (20 ) $ 231
Produits nets des placements 102 4 98 95 (4 ) 99
Gains nets réalisés sur placements (pertes) 2 0 2 (11 ) (12 ) 1
Changement net dans la juste valeur des dérivés de crédit (36 ) (69 ) 33 1 156 1 114 42
Gains (pertes) de juste valeur sur valeurs engagées (2 ) (2 ) 2 2
Gains (pertes) de juste valeur sur EDDV GF 38 38 (99 ) (99 )
Autres produits 16   1   15   (9 ) (21 ) 12
Total des recettes 342 (45 ) 387 1 345 960 385
 
Charges :
Charges pour pertes :
Assurance de garantie financière 90 1 89 215 (38 ) 253
Dérivés de crédit (11 ) 11 (1 ) 1
Amortissement des frais d’acquisition reportés 4 4 4 4
Intérêts débiteurs 21 21 25 25
Autres charges d’exploitation 48     48   46     46
Charges totales 163 (10 ) 173 290 (39 ) 329
           
Bénéfice (pertes) avant impôts sur le revenu 179 (35 ) 214 1 055 999 56
Provision (bénéfice) pour impôts sur le revenu 37   (11 ) 48   294   276   18
Bénéfice (perte) $ 142   $ (24 ) $ 166   $ 761   $ 723   $ 38
 
Actions diluées 194,7 194,7 184,0 184,0
 
Bénéfice par action dilué $ 0,73 $ 0,85 $ 4,13 $ 0,21

Là où des changements importants ont eu lieu, les composants du bénéfice d’exploitation du troisième trimestre 2012 sont comparés au même élément au troisième trimestre 2011.

  • Primes nettes acquises : Les primes nettes acquises dans le bénéfice d’exploitation du troisième trimestre 2012 ont augmenté pour atteindre 239 millions de dollars, de 231 millions de dollars au troisième trimestre 2011, dû essentiellement à un nombre plus important de refinancements, accélérations et résiliations, qui ont généré 73 millions de dollars au troisième trimestre 2012, contre 27 millions de dollars au troisième trimestre 2011. Environ 22 millions de dollars de primes nettes acquises au troisième trimestre 2012 étaient dus à des accélérations et résiliations. Les refinancements sont généralement plus élevés dans des environnements de faible taux d’intérêt puisque les émetteurs refinancent à des taux plus intéressants, ce qui entraîne une accélération des rémunérations des primes sur les transactions assurées. Cette hausse a été en partie contrebalancée par des primes nettes acquises prévues moins élevées, qui étaient plus élevées l’année précédente, reflétant un portefeuille plus important d’affaires en vigueur à l’époque, particulièrement dans le portefeuille de financement structuré.
  • Produits des dérivés de crédit : Les produits des dérivés de crédit compris dans le bénéfice d’exploitation du troisième trimestre 2012 ont été de 33 millions de dollars. Les produits des dérivés de crédit comparables du troisième trimestre 2011 étaient de 42 millions de dollars, ce qui à l’époque était basé sur un portefeuille plus important de financement structuré.
  • Charges pour pertes : Les charges pour pertes de la Société au troisième trimestre 2012 se sont élevées à 100 millions de dollars (66 millions de dollars après impôts, soit 0,34 dollar par action diluée), contre 254 millions de dollars (191 millions de dollars après impôts, soit 1,04 dollar par action diluée) au troisième trimestre 2011. La baisse a été due principalement à des charges pour pertes inférieures dans le secteur des créances hypothécaires résidentielles titrisées aux États-Unis, en partie compensée par des pertes de financement public plus importantes imputables aux expositions sous-souveraines espagnoles. Au troisième trimestre 2011 les charges pour pertes ont subi le fort impact des taux d’intérêt en baisse, qui ont fait augmenter les charges pour pertes. Voir également « Développement de la perte économique ».
  • Impôts sur le revenu : Le taux d’imposition effectif au troisième trimestre 2012 sur le bénéfice d’exploitation était de 22,5 %, contre 32,4 % au troisième trimestre 2011, du fait du pourcentage élevé de bénéfice d’exploitation généré par Assured Guaranty Re Ltd. au troisième trimestre 2012, comparé à des pertes d’exploitation au troisième trimestre 2011.

Développement de la perte économique

Le développement de la perte économique, qui mesure (i) le changement de la perte totale prévue à payer en raison de changements dans les hypothèses émises en vertu des tendances de marché observées ; (ii) les changements dans les taux d’escompte ; (iii) l’accroissement de l’escompte sur la perte prévue à payer ; et (iv) les effets des efforts d’atténuation des pertes, est la principale mesure utilisée par Assured Guaranty pour évaluer l’expérience de perte dans son portefeuille assuré. La perte prévue à payer comprend toutes les transactions assurées par la Société, que ce soit celles souscrites en garantie financière ou celles de dérivés de crédit, quel que soit le modèle comptable prescrit selon les PCGR. Le Tableau 4 fournit une projection des pertes nettes prévues à payer.

Tableau 4 : Projection des pertes nettes prévues à payer sur
Les contrats d’assurance et les dérivés de crédit

(montants en millions)

 
Les contrats d’assurance et les dérivés de crédit  

Perte nette prévue

à payer au

30 juin 2012

 

Développement

de la perte économique au cours du

troisième trimestre 20121

 

Perte (payée) recouvrée

troisième trimestre 2012

 

Perte nette prévue

à payer au

30 septembre 2012

 
Avant déclarations et garanties (« D&G ») :
Crédits hypothécaires américains résidentiels titrisés $ 1 925 $ 34 $ (255 ) $ 1 704
Autres 731   42   (349 ) 424  
Total avant D&G 2 656 76 (604 ) 2 128
D&G pour les crédits hypothécaires américains résidentiels titrisés (1 454 ) (12 ) 95   (1 371 )
Total, net de D&G 1 202 64 (509 ) 757
Autres (4 )     (4 )
Total $ 1 198   $ 64   $ (509 ) $ 753  
 

1. Comprend 4 millions de dollars de réévaluation de change.

Le développement de perte économique total était de 64 millions de dollars (41 millions de dollars après impôts) au troisième trimestre 2012, principalement mené par l’établissement de pertes sur les expositions espagnoles, des frais d’ajustements de pertes plus importants que prévu alors que la Société continue à mettre en œuvre des stratégies d’atténuation, et un développement modeste des expositions aux crédits hypothécaires américains résidentiels titrisés. La Société a reflété une probabilité de perte légèrement plus élevée sur certaines expositions sous-souveraines espagnoles du fait d’avoir inclus des scénarios reflétant les baisses récentes des notations de la dette souveraine et sous-souveraine de l’Espagne. Au 30 septembre 2012, aucune demande d’indemnité n’avait été payée sur des expositions espagnoles quelles qu’elles soient.

Mesures de la valeur comptable

Les principaux moteurs de l’augmentation en cumul annuel des fonds propres, des capitaux propres d’exploitation et de la valeur comptable ajustée étaient l’émission d’actions ordinaires tel que décrit ci-dessous, et la reprise de réserve prime d’émission non acquise préalablement cédée et les gains de commutation connexes, qui ont été toutes deux contrebalancées en partie par le développement de pertes, les dividendes et les rachats d’actions. Les capitaux propres ont également été affectés par les pertes nettes de juste valeur sur les dérivés de crédit et liés aux EDDV GF, qui n’affectent pas les capitaux propres d’exploitation ni la valeur comptable ajustée. La valeur actuelle du développement de nouvelles activités, ainsi que les profits futurs supplémentaires provenant des reprises en charge de volumes d’affaires préalablement cédés au premier trimestre 2012, ont accru la valeur comptable ajustée, qui comprend les futurs profits estimés sur le volume d’affaires en vigueur de la Société.

Les montants par action ont subi l’impact de 13,4 millions d’actions ordinaires supplémentaires en circulation, suite à l’émission d’actions ordinaires pour régler les contrats d’achat à terme qui constituaient une partie des valeurs de part 2009 de la Société. Le prix d’achat était de 12,85 dollars par action, soit un total de 173 millions de dollars. Ceci a été en partie compensé par le rachat de 2,1 millions d’actions ordinaires à un prix moyen de 11,76 dollars par action, soit 24 millions de dollars.

Tableau 5 : Rapprochement des fonds propres aux

capitaux propres d’exploitation et à la valeur comptable ajustée(1)

(montants en millions, sauf pour les montants par action)

 
 
  Au
30 septembre 2012   31 décembre 2011
 
Fonds propres $ 4 952 $ 4 652
Moins les ajustements après impôts :
Effet de la consolidation des EDDV GF (335 ) (405 )
Gains latents de dégradation non liée au crédit de la juste valeur (pertes) sur les dérivés de crédit (901 ) (498 )
Gains (pertes) de juste valeur sur valeurs engagées 27 35
Gain (perte) latent(e) sur le portefeuille d’investissement hors effet de change 496   319  
Capitaux propres d’exploitation 5 665 5 201
Ajustements après impôts :
Moins : Frais d’acquisition reportés 169 174
Plus : Valeur nette actuelle du futur revenu net estimé des dérivés de crédit 246 302
Plus : Réserve prime d’émission nette non acquise sur les contrats de garantie financière supérieure à la perte attendue passée en charge 3 392   3 658  
Valeur comptable ajustée $ 9 134   $ 8 987  
 
Actions en circulation en fin de période 194,0 182,2
 
Par action :
Fonds propres $ 25,53 $ 25,52
Capitaux propres d’exploitation $ 29,20 $ 28,54
Valeur comptable ajustée $ 47,09 $ 49,32

__________________

1. Les capitaux propres d’exploitation et la valeur comptable ajustée sont des mesures financières non PCGR. Voir la section intitulée « Explication des mesures financières non PCGR » du communiqué de presse.

Informations sur la conférence téléphonique et sur la webémission :

La société tiendra une conférence téléphonique à l’attention des investisseurs à 7 h 00, heure de New York (8 h 00, heure de l’Atlantique), vendredi 9 novembre 2012. La conférence téléphonique sera disponible en direct et en différé par webémission dans la section Informations destinées aux investisseurs du site Web de la Société http://www.assuredguaranty.com ou en composant le 1-877-317-6789 (depuis les États-Unis), 1-866-605-3852 (Canada) ou 1-412-317-6789 (International). Une rediffusion de la conférence sera disponible jusqu’au 10 janvier 2013. Pour écouter la rediffusion, composez le 1-877-344-7529 (depuis les États-Unis) ou le 1-412-317-0088 (International) et tapez le numéro 10020353. La rediffusion sera disponible une heure après la fin de la conférence téléphonique.

Veuillez consulter le supplément financier du 30 septembre 2012 d’Assured Guaranty, publié sur le site Web de la Société à l’adresse http://www.assuredguaranty.com/investor-information/by-company/assured-guaranty-ltd/financial-information, pour plus de renseignements sur les portefeuilles de garantie financière, sur le portefeuille d’investissements et sur d’autres éléments de la Société. La Société publie également sur la même page que son site Web :

  • « Transactions de finances publiques au troisième trimestre 2012 », qui répertorie la nouvelle émission de transactions de finances publiques américaines vendues au cours du troisième trimestre 2012 que la Société a assurées et
  • « Transactions de financement structuré au 30 septembre 2012 », qui répertorie l’exposition de la Société au financement structuré à cette date.

De plus, la Société publie sur le site http://www.assuredguaranty.com/presentations la présentation intitulée « September 30, 2012 Equity Investor Presentation » (Présentation du 30 septembre 2012 de l’investisseur en actions). D’autre part, les suppléments financiers de la Société provenant des filiales séparées de la société et la présentation de ses revenus fixes pour le trimestre en cours seront publiés sur le site Web de la Société, quand ils seront disponibles. Ces documents et les liens vers ces documents seront fournis dans un Rapport actuel sur formulaire 8-K.

Assured Guaranty Ltd. est une société de portefeuille (NYSE :  AGO) cotée en Bourse et établie aux Bermudes. Ses filiales d’exploitation offrent des produits de rehaussement du crédit aux marchés des finances publiques, de l’infrastructure et de financement structuré des États-Unis et internationaux. Vous trouverez plus d’informations sur Assured Guaranty Ltd. et ses filiales sur le site www.assuredguaranty.com.

Assured Guaranty Ltd.

États consolidés des résultats (non audités)

(montants en millions)

 
  Trimestre clôturé au 30 septembre
2012   2011
Produits :
Primes nettes acquises $ 222 $ 211
Produits nets des placements 102 95
Gains nets réalisés sur placements (pertes) 2 (11 )
Changement net dans la juste valeur des dérivés de crédit :
Gains réalisés (pertes) et autres règlements 2
Gains nets latents (pertes) (38 ) 1 156  
Changement net dans la juste valeur des dérivés de crédit (36 ) 1 156
Gains (pertes) de juste valeur sur valeurs engagées (2 ) 2
Gains (pertes) de juste valeur sur EDDV GF 38 (99 )
Autres produits 16   (9 )
Chiffre d’affaires total 342 1 345
 

Charges :

Perte et frais d’ajustements de pertes 90 215
Amortissement des frais d’acquisition reportés 4 4
Intérêts débiteurs 21 25
Autres charges d’exploitation 48   46  
Charges totales 163 290
   
Bénéfice (pertes) avant impôts sur le revenu 179 1 055
Provision (bénéfice) pour impôts sur le revenu 37   294  
Bénéfice net (perte) 142 761
Moins les ajustements après impôts :
Gains réalisés (pertes) sur les investissements 0 (13 )
Gains latents de dégradation non liée au crédit de la juste valeur (pertes) sur les dérivés de crédit (37 ) 800
Gains (pertes) de juste valeur sur valeurs engagées (2 ) 2
Gains (pertes) de change sur la réévaluation des primes recevables et les provisions pour perte et pour frais d’ajustements de pertes 4 (15 )
Effet de la consolidation des EDDV GF 11   (51 )
Bénéfice d’exploitation $ 166   $ 38  
 
Assured Guaranty Ltd.

État des résultats consolidés (non audités)

(montants en millions)

 
Au
30 septembre 2012   31 décembre 2011
Actifs
Portefeuille d’investissement :
Titres à échéance fixe, disponibles à la vente, à valeur juste $ 10 318 $ 10 142
Investissements à court terme, à juste valeur 564 734
Autres actifs investis 205   223
Portefeuille d’investissement total 11 087 11 099
 
Liquidités 133 215
Primes recevables, nettes des commissions de cession payables 944 1 003
Réserve prime d’émission cédée non acquise 550 709
Frais d’acquisition reportés 127 132
Réassurance recouvrable sur les pertes impayées 56 69
Sauvetage et subrogation recouvrables 430 368
Actifs de dérivés de crédit 450 469
Actif d’impôt différé, net 729 804
Impôt sur le revenu actuel recevable 78 76
Actifs EDDV GF, à juste valeur 2 693 2 819
Autres actifs 286   262
Total des actifs $ 17 563   $ 18 025
 
Passif et fonds propres
Passif
Réserve prime d’émission non acquise $ 5 332 $ 5 963
Provision pour perte et provision pour frais d’ajustements de pertes 594 679
Soldes de réassurance à payer, nets 185 171
Dette à long terme 840 1 038
Passif des dérivés de crédit 2 151 1 773
Passif des EDDV GF assorti d’un recours, à juste valeur 2 169 2 397
Passif des EDDV GF sans recours, à juste valeur 1 018 1 061
Autre passif 322   291
Total passif 12 611 13 373
 
Fonds propres
Actions ordinaires 2 2
Capital d’apport additionnel 2 722 2 570
Bénéfices non distribués 1 693 1 708
Autre bénéfice global cumulé 531 368
Rémunération sur titre différée 4   4
Total fonds propres 4 952   4 652
Total passif et fonds propres $ 17 563   $ 18 025
 

Explication des mesures financières non PCGR :

La Société fait référence à des mesures financières qui ne sont pas conformes aux PCGR. La direction et le Conseil d’administration utilisent des mesures non PCGR pour évaluer la performance financière de la Société et comme base pour déterminer la rémunération d’intéressement des cadres supérieurs. En fournissant ces mesures financières non PCGR, les investisseurs, les analystes et les journalistes financiers ont accès aux mêmes informations que celles examinées par la direction en interne. D’autre part, la présentation par Assured Guaranty de mesures financières non PCGR est cohérente avec la manière dont les analystes calculent leurs estimations des résultats financiers d’Assured Guaranty dans leurs rapports de recherche sur Assured Guaranty et avec la manière dont les investisseurs, les analystes et les médias de l’actualité financière évaluent les résultats financiers d’Assured Guaranty.

Les paragraphes qui suivent définissent chaque mesure financière non PCGR et indiquent en quoi elle est utile. Le cas échéant, un rapprochement de la mesure financière non PCGR à la mesure financière PCGR la plus directement comparable est présenté dans le document ci-dessous. Les mesures financières non PCGR ne doivent pas être considérées comme des mesures de remplacement des mesures PCGR qui leur sont le plus directement comparables.

Bénéfice d’exploitation : La direction considère que le bénéfice d’exploitation est une mesure utile qui permet de mieux comprendre les résultats d’exploitation des activités d’assurance de garantie financière de la Société, et inclut également les coûts de financement et le revenu net d’investissement, et permet aux investisseurs et aux analystes d’évaluer les résultats financiers de la Société par rapport aux estimations selon le consensus des analystes publiées par les bases de données financières. Le bénéfice d’exploitation est défini comme le bénéfice net (pertes) imputable à AGL, tel que déclaré en vertu des PCGR, ajusté pour ce qui suit :

1) Élimination des gains (pertes) réalisé(e)s après impôts sur les investissements de la Société, sauf pour gains et pertes sur les titres classés comme de négociation. Le calendrier des gains et des pertes enregistrés, qui dépend largement des cycles de crédit du marché, peut varier considérablement d’une période à une autre. La détermination du moment propice aux ventes dépend largement du bon vouloir de la Société et est influencée par les opportunités du marché, ainsi que par le profil fiscal et du capital de la Société. Les tendances dans la rentabilité sous-jacente des affaires de la Société peuvent être identifiées plus clairement sans les effets fluctuants de ces transactions.

2) Élimination des gains latents de dégradation non liée au crédit après impôts de juste valeur (pertes) sur les dérivés de crédit, qui correspond au montant dépassant la valeur actuelle des pertes de crédit économiques et des paiements non économiques attendus estimés. De tels ajustements de la juste valeur sont lourdement affectés par, et fluctuent en partie avec, les changements des taux d’intérêt du marché, les écarts de crédit et autres facteurs du marché et ne devraient pas entraîner de gain ou de perte économique. Par ailleurs, de tels ajustements présentent tous les contrats de garantie financière selon une méthode comptable plus cohérente, qu’ils soient ou non soumis à des règles comptables dérivatives.

3) Élimination des gains (pertes) après impôts de juste valeur sur les valeurs engagées de la Société. De tels ajustements sont lourdement affectés par, et fluctuent en partie avec, les changements des taux d’intérêt du marché, les écarts de crédit et autres facteurs du marché et ne devraient pas entraîner de gain ou de perte économique.

4) Élimination des gains (pertes) de change après impôts sur la réévaluation des créances nettes sur primes, des provisions pour pertes et des provisions pour frais d’ajustements de pertes. Les créances à long terme constituent une partie importante du solde des créances nettes sur primes et représentent la valeur actuelle de flux de trésorerie contractuels ou attendus. Par conséquent, les gains (pertes) de réévaluation de change de la période actuelle ne reflètent pas nécessairement le total des gains (pertes) de change qui sera finalement reconnu par la Société.

5) Élimination des effets de la consolidation des EDDV GF afin de présenter tous les contrats de garantie financière selon une méthode comptable plus cohérente, que les PCGR exigent ou non une consolidation. Les PCGR exigent de la Société qu’elle consolide certaines EDDV ayant émis des dettes obligataires assurées par la Société, même si la Société n’est pas propriétaire de telles EDDV.

Capitaux propres d’exploitation : La direction est convaincue que les capitaux propres d’exploitation sont une mesure utile, car ils présentent les capitaux propres d’Assured Guaranty Ltd. avec tous les contrats de garantie financière comptabilisés de manière plus cohérente et ils excluent les ajustements de juste valeur qui ne devraient pas entraîner de perte économique. De nombreux investisseurs, analystes et journalistes financiers utilisent les capitaux propres d’exploitation comme principale mesure financière pour évaluer le prix actuel de l’action Assured Guaranty Ltd. ou le prix de l’action projeté et également comme la base de leur décision de recommander l’achat ou la vente d’actions ordinaires Assured Guaranty Ltd. De nombreux investisseurs en titres à revenu fixe de la Société utilisent également les capitaux propres d’exploitation pour évaluer l’adéquation des fonds propres de la Société. Les capitaux propres d’exploitation sont la base de calcul de la valeur comptable ajustée (voir ci-dessous). Les capitaux propres d’exploitation sont définis comme les capitaux propres attribuables à AGL, tels que déclarés selon les PCGR, ajustés pour ce qui suit :

1) Élimination des effets de la consolidation des EDDV GF afin de présenter tous les contrats de garantie financière selon une méthode comptable plus cohérente, que les PCGR exigent ou non une consolidation. Les PCGR exigent de la Société qu’elle consolide certaines EDDV ayant émis des dettes obligataires assurées par la Société, même si la Société n’est pas propriétaire de telles EDDV.

2) Élimination des gains latents de dégradation non liée au crédit après impôts de juste valeur (pertes) sur les dérivés de crédit, qui correspond au montant dépassant la valeur actuelle des pertes de crédit économiques et des paiements non économiques attendus estimés. De tels ajustements de la juste valeur sont lourdement affectés par, et fluctuent en partie avec, les changements des taux d’intérêt du marché, les écarts de crédit et autres facteurs du marché et ne devraient pas entraîner de gain ou de perte économique.

3) Élimination des gains (pertes) après impôts de juste valeur sur les valeurs engagées de la Société. De tels ajustements sont lourdement affectés par, et fluctuent en partie avec, les changements des taux d’intérêt du marché, les écarts de crédit et autres facteurs du marché et ne devraient pas entraîner de gain ou de perte économique.

4) Élimination des gains latents après impôts (pertes) sur les investissements de la Société qui sont enregistrés comme le cumul des autres éléments du résultat étendu (« CAERE ») (à l’exception de la réévaluation du change). L’élément CAERE de l’ajustement de la juste valeur sur le portefeuille n’est pas jugé d’ordre économique car la Société détient généralement ces investissements jusqu’à échéance et ne devrait pas reconnaître un gain ou une perte économique.

Valeur comptable ajustée : La direction est convaincue que la valeur comptable ajustée est une mesure utile, car elle permet une évaluation de la valeur nette actuelle des primes et des revenus en vigueur de portefeuille de la Société en plus des capitaux propres d’exploitation. Les primes et les revenus inclus dans la valeur comptable ajustée seront versés sur des périodes futures, mais le profit réel est susceptible de différer substantiellement des montants estimés utilisés pour déterminer la valeur comptable actuelle, en raison de changements survenus dans les taux de change, les vitesses de prépaiement, les résiliations, les défaillances de crédit et d’autres facteurs. De nombreux investisseurs, analystes et journalistes financiers utilisent la valeur comptable ajustée pour évaluer le prix de l’action Assured Guaranty Ltd. et comme fondement de leur décision de recommander l’achat ou la vente d’actions ordinaires Assured Guaranty Ltd. La valeur comptable ajustée correspond aux capitaux propres d’exploitation, comme définis plus haut, ajustée davantage pour ce qui suit :

1) Élimination des frais d’acquisition reportés après impôts, nets. Ces montants représentent les frais nets reportés déjà payés ou accumulés et qui seront passés en charge au cours de périodes comptables futures.

2) Ajout de la valeur nette actuelle après impôts du revenu net futur estimé des dérivés de crédit. Voir ci-dessous.

3) Ajout de la valeur après impôts de la réserve prime d’émission non acquise sur les contrats de garantie financière supérieure à la perte attendue passée en charge, nette de réassurance. Ce montant représente les futures primes nettes acquises estimées, nettes des pertes passées en charge attendues, qui ne sont pas reflétées dans les capitaux propres PCGR.

Valeur nette actuelle du revenu net futur estimé des dérivés de crédit : La direction pense que ce montant est une mesure utile car il permet d’estimer la valeur du revenu futur estimé des dérivés de crédit. Il n’existe aucune mesure financière PCGR correspondante. Ce montant représente la valeur actuelle du revenu futur estimé provenant du volume d’affaires des dérivés de crédit en vigueur de la Société, nette de réassurance, des commissions de cession et des impôts sur les primes pour les contrats sans pertes économiques attendues, et il est actualisé à 6 %. Le revenu net futur estimé des dérivés de crédit peut changer d’une période à l’autre en raison de changements dans les taux de change, dans les vitesses de prépaiement, les résiliations, les défaillances de crédit ou d’autres facteurs qui affectent la valeur nominale en circulation ou la dernière échéance d’une obligation.

VAP ou valeur actuelle de la production de la nouvelle entreprise : La direction est convaincue que la VAP est une mesure utile, car elle permet d’évaluer la valeur de la production de la nouvelle entreprise pour la Société, en tenant compte de la valeur des futures primes échelonnées estimées sur tous les nouveaux contrats d’exploitation au cours d’une période visée, ainsi que de toutes les primes complémentaires et primes échelonnées supplémentaires sur les contrats existants (si l’émetteur a le droit de se déclarer acheteur de l’obligation assurée, mais qu’il n’a pas exercé ce droit, que ce soit dans un document contractuel d’assurance ou de dérivés de crédit), que les primes brutes souscrites et les primes nettes de dérivés de crédit PCGR reçues et la portion recevable des gains nets réalisés et autres règlements sur les dérivés de crédit (« Revenus de dérivés de crédit ») ne mesurent pas de manière adéquate. La VAP relative aux contrats de garantie financière souscrits durant une période spécifiée est définie comme les primes brutes immédiates et échelonnées reçues et comme la valeur actuelle des futures primes échelonnées brutes estimées, actualisée à 6 % dans chaque cas. Aux fins de calculer la VAP, la direction actualise les futures primes échelonnées estimées sur les contrats d’assurance à 6 %, tandis qu’en vertu des PCGR, ces montants sont actualisés à un taux sans risque. De plus, en vertu des PCGR, la direction enregistre les futures primes échelonnées sur les contrats d’assurance de garantie financière, en couvrant des groupes non homogènes d’actifs en fonction de la durée contractuelle de la transaction, tandis que pour la VAP, la direction enregistre une estimation des futures primes échelonnées que la Société espère recevoir, ce qui peut se faire sur la base d’une période de temps plus courte que la durée contractuelle de la transaction. Les futures primes nettes réelles acquises ou souscrites et les revenus de dérivés de crédit sont susceptibles de différer de la VAP, en raison de facteurs qui incluent, sans toutefois s’y limiter, des changements dans les taux de change, dans les vitesses de prépaiement, les résiliations, les défaillances de crédit ou d’autres facteurs qui affectent la valeur nominale en circulation ou la dernière échéance d’une obligation.

Rapprochement de la VAP aux primes brutes souscrites

(montants en millions)

 
  Trimestre clôturé au 30 septembre
2012   2011
 
VAP totale $ 35 $ 51
Moins : VAP de la prime échelonnée de garantie financière 5   11  
Total : primes brutes immédiates souscrites de garantie financière 30 40
Plus : primes brutes échelonnées souscrites de garantie financière1 (5 ) (18 )
Total des primes brutes souscrites $ 25   $ 22  

__________________

1. Représente la valeur actuelle de la nouvelle entreprise sur les politiques d’échelonnement, plus l’ajustement des primes brutes souscrites sur des politiques d’échelonnement existantes, en raison de changements dans les hypothèses émises et des annulations éventuelles de contrats de réassurance souscrits.

Déclaration de mise en garde au sujet des déclarations prévisionnelles :

Toutes les déclarations prévisionnelles apparaissant dans ce communiqué de presse reflètent les points de vue actuelles de la Société par rapport à des événements futurs et à la performance financière et sont faites en vertu des dispositions refuge de la loi « Private Securities Litigation Reform Act » de 1995. De telles déclarations impliquent des risques et des incertitudes susceptibles de faire différer substantiellement les résultats réels de ceux énoncés dans ces déclarations. Par exemple, les calculs d’Assured Guaranty du volume d’affaires ajusté, de la VAP, de la valeur actuelle nette des futures primes échelonnées estimées en vigueur et le total des rémunérations nettes de futures primes estimées, des déclarations concernant la position de son capital et de la demande envers son assurance et d’autres déclarations prévisionnelles sont susceptibles d’être affectés par l’action d’une agence de notation, notamment par une notation dégradée, par un changement des prévisions, par le placement de notations sur une liste à surveiller à la baisse, ou par un changement dans les critères de notation, à tout moment, d’Assured Guaranty ou de l’une de ses filiales et/ou de transactions que les filiales d’Assured Guaranty ont assurées et ayant tous eu lieu dans le passé, de développements sur les marchés mondiaux financiers et de capitaux qui affectent défavorablement les taux de paiement des émetteurs, l’expérience d’Assured Guaranty en matière de pertes, son accès au capital, ses gains (pertes) latent(e)s sur les instruments financiers dérivés ou sur le rendement du capital investi, les changements sur les marchés mondiaux du crédit, dans les segments de ces derniers ou dans la conjoncture économique générale, l’impact de l’action des agences de notation sur la dette souveraine et l’effet consécutif sur la valeur des titres dans le portefeuille d’investissement de la Société et sur la garantie publiée par et envers la Société, des pertes plus sévères ou plus fréquentes mettant en cause l’exactitude des estimations d’Assured Guaranty concernant les pertes attendues, l’impact de la volatilité du marché sur la valeur du marché des contrats souscrits par la Société sous la forme de swaps sur défaillance, la réduction du nombre d’opportunités d’assurance à la disponibilité de la Société, la détérioration de la situation financière des réassureurs de la Société, le montant et le calendrier des recouvrables de réassurance réellement reçus, le risque que les réassureurs contestent des montants dus à la Société en vertu de ses accords de réassurance, la possibilité que la Société ne fasse pas de recouvrements de pertes d’assurances ou de dommages attendus des initiateurs, vendeurs, promoteurs, souscripteurs ou organes de gestion des opérations sur créances hypothécaires américaines résidentielles titrisées, la possibilité que des déficits budgétaires ou d’autres facteurs entraînent des pertes ou des détériorations de crédit sur les obligations des gouvernements locaux et fédéraux qui sont assurés ou réassurés par la Société, une concurrence plus forte, notamment de la part de nouveaux venus dans le secteur de la garantie financière, les changements dans les politiques ou dans les pratiques comptables, les changements dans la législation ou dans les réglementations, d’autres actions gouvernementales, les difficultés dans l’exécution de la stratégie d’entreprise d’Assured Guaranty, les annulations de contrats, la dépendance d’Assured Guaranty vis-à-vis de sa clientèle, la perte de personnel clé, les développements technologiques défavorables, les effets des fusions, acquisitions et dessaisissements, les catastrophes naturelles ou provoquées par l’homme, les autres risques et incertitudes qui n’ont pas encore été identifiés, la réponse de la direction à ces facteurs et les autres facteurs de risque identifiés dans les dossiers déposés par Assured Guaranty auprès de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces déclarations prévisionnelles. Ces déclarations prévisionnelles sont faites à la date du 8 novembre 2012 et Assured Guaranty, à l’exception de ce qui est exigé par la loi, n’assume aucune obligation de révision ou de mise à jour publique de ces déclarations prévisionnelles, que ce soit à la lumière de nouvelles informations, d’événements à venir ou autres.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Assured Guaranty Ltd.
Robert Tucker, 212-339-0861
Directeur général, Relations avec les investisseurs et communications sur l’entreprise
rtucker@assuredguaranty.com
ou
Ashweeta Durani, 212-408-6042
Vice-président, communications sur l’entreprise
adurani@assuredguaranty.com